Soins à la maison

 

Les soins à domicile sont comparables à une marche sans fin sur une arête, oscillant entre l'amour, le dévouement et ses propres besoins.

Les proches qui pensent assumer seuls les soins d'un grand malade, en ne demandant aucune aide, courent le risque de tomber malades eux-mêmes. En étant responsables ainsi de leur propre isolement, ils favorisent la dépendance absolue et les exigences exclusives du malade. Soyez attentifs à ce sujet en répondant à > Quelques questions à se poser avant d'accepter de soigner (PDF).

Important

  1. Tissez un réseau d'aide autour de vous pour surmonter le quotidien et tissez... résolument sans cesse.

  2. Annoncez-vous assez tôt auprès d'un CMS de votre région.

  3. Il existe aussi beaucoup de services de soins privés reconnus par la caisse maladie.

  4. Coordonnez les services qui peuvent vous décharger, organisez également le soutien des proches et les services de soins.

  5. Si financièrement vous êtes dans le besoin, adressez-vous à

  6. Pro Senectute et demandez une convention concernant les soins.

  7. Un travail délibéré et bénévole peut acquérir une reconnaissance et une réévaluation. « Identité du temps social suisse » peut servir de justificatif pour une demande d'emploi ou une nouvelle entrée dans la vie professionnelle. Un mode d'emploi s'y joint pour vous aider à l'utilisation du permis et offre d'abondants exemples et des informations utiles concernant le travail bénévole.

  8. Sur le Web, l'association de Suisse romande et italienne des myopathies (ASRIM) peut vous donner des informations.